minimalisme
LIFESTYLE

Le minimalisme , une pratique de plus en plus répandu?

La première fois que j’ai entendu parler de minimalisme , j’étais dans un magasin de décoration. Je voulais acheter des cadre pour la déco de ma chambre . Apres avoir choisi quelque tableaux, le vendeur m’a dit que j’avait un style plutôt minimaliste. Sur le coup, j’ai sourit sans vraiment savoir ce que c’était. Du coup, une fois chez moi , j’ai commencé à faire des recherches sur le minimalisme. C’est alors que j’ai consulté plusieurs blog spécialisé sur le minimalisme. Ainsi, j’ai commencé à appliquer quelques astuces pour me mettre petit à petit au minimalisme.

Les origines du minimalisme

Tous les jours, on voit de nouveaux comptes instagram très clean et qui se targue d’être minimaliste. D’ailleurs, il est peu probable que vous n’en ayez jamais entendu parler. Aujourd’hui, on parle de minimalisme dans l’art, dans la musique, dans l’architecture… Mais d’ou vient réellement ce concept?

La philosophie minimaliste trouve ses sources en Inde, 2500 ans avant notre ère. Son origine première vient de Bouddha. Ce n’est que vers l’an 525, que cette philosophie s’est répandue en Asie, d’abord en Chine avec le mouvement Zen, puis au Japon et en Corée.
En Europe, Épicure invitait à discerner le nécessaire du superflu, le naturel de l’artificiel, et prônait un retour vers la simplicité.

Le minimalisme , une philosophie de vie

Le minimalisme est une philosophie de vie. En effet, le minimalisme en tant que mode de vie consiste à revenir à l’essentiel, à revoir ses habitudes. C’est consommer moins. Cest aussi n’acheter que ce dont on a besoin . Quand on est minimaliste, on ne gaspille pas . La surconsommation c’est fini!

En gros, c’est simplifier sa vie en se débarrassant de tout ce qui est superflus: vêtements qu’on ne porte pas, objets dont on a pas besoin, achat inutile, etc… En consommant moins, on produit moins de déchets et on consomme moins d’énergie.

Cette philosophie de vie s’applique également dans notre relation avec nous même et dans nos relations. En effet, il ne sert à rien de s’entourer d’énormément de personne: il faut faire le tri dans ses relation, s’entourer de personne qui nous apporte de la positivité.

Le minimalisme c’est aussi avoir une bonne relation avec soi: se sentir bien dans son corps et dans son esprit.

Les principes du minimalisme

La qualité

Elle est à la base du minimalisme. Le minimalisme ce n’est pas seulement vivre avec moins mais vivre avec seulement ce qui nous rend heureux, qui nous apporte de la positivité, etc…

Le bonheur: vivre heureux avec peu

C’est un autre principe du minimalisme. Elle s’associe parfaitement à la simplicité.

Le tri

Un autre principe extrêmement important. En pratique, c’est se détacher de tout ce qu’on utilise pas , de tout ce qui ne nous apporte rien, de tout ce qui apporte de la négativité dans nos vies. On peut faire le tri:

  • dans nos objets matériels: vêtements, accessoires, divers
  • dans nos relations
  • dans notre téléphone
  • etc…..

La liberté

Quand j’ai fait du tri dans mes objets et mes relations, je me suis senti automatiquement plus légère, plus libre. En effet, quand on s’éloigne de personnes nocives qui vous font des remarques désobligeantes, on se rend compte que finalement, on a pas de complexe et que c’étais ces gens là qui vous faisait vous sentir mal. Personnellement, je me suis senti plus à l’aise avec moi même et avec les autres.

Quelques articles intéressant à lire sur le minimalisme

Ou en suis je ?

J’ai eu une année pour me mettre petit à petit au minimalisme. Aujourd’hui, je consomme moins d’énergie. Je n’achète que ce dont j’ai réellement besoin que celà soit en matière de vetements, de maquillage, de produits alimentaire ou peut importe. Je fais régulièrement des tris pour offrir ce dont je n’ai plus besoin.

Néanmoins, de temps en temps , je m’autorise quelques plaisirs. Pour moi, dans le minimalisme , il n’est pas question de privation. Il ne faut juste pas acheter pour acheter. Par exemple, avant 2019, j’achetai des robes par exemple que j’étais sur de ne jamais porter . Maintenant, quand j’en achète une, je suis sur de vouloir et de pouvoir la porter.

Pour moi, le minimalisme, c’est une forme de lutte contre la surconsommation. On nous parle de plus en plus de protection de la nature, de lutte contre le changement climatique. Et bien le minimalisme est à la base de cette lutte. Si tout le monde essayait un temps soit peu d’appliquer quelques principes du minimalisme c’est à dire produire moins déchets, éviter la surconsommation: la planète s’en porterai mieux.

2 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :